Mentions légales
 

N° SIRET : 83047658600011

Camille de Germond EI
Rte du muy
Lieu dit pourrière
83120 SAINTE MAXIME

0635554353
mamabloom.camille@outlook.fr

Site hébergé par Ionos

--------------------------------------------

Le praticien en bien-être n’est pas médecin, il n’est pas habilité à faire un diagnostic, ni des prescriptions, ni une ordonnance. Il établit un bilan d’hygiène de vie et propose des conseils en bien-être. Les conseils du praticien en bien-être ne se substituent jamais à la médecine allopathique et sont toujours complémentaires avec les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

Les massages bien-être "prénatal" sont à visée non thérapeutique et non rééducative. Les prestations n'ont aucun but thérapeutique et, en raison de leur nature, ne s'apparentent en rien, ni dans les contenus, ni dans les objectifs, à la pratique de la masso-kinésithérapie, ainsi qu'à toute pratique médicale.

Vos antécédents médicaux et traitements en cours vous sont demandés uniquement pour éviter toute interaction avec les conseils d’hygiène de vie, cures de plantes, compléments alimentaires et/ou tout autres techniques bien-être qui pourraient vous être proposés lors de l’entretien de naturopathie. L’entretien de naturopathie ne se substitue pas à un avis médical. 

Le questionnaire permet d’établir un bilan d’hygiène de vie et non un diagnostic. En aucun cas, le naturopathe incite à abandonner la médecine allopathique ou un traitement médical. Les conseils et prestations n'ont aucun but thérapeutique et, en raison de leur nature, ne s'apparentent en rien, ni dans les contenus, ni dans les objectifs, à une pratique sanitaire, médicale et/ou paramédicale. 

Médiation

Depuis janvier 2016 tout consommateur a le droit -s’il le souhaite- de recourir gratuitement à un dispositif de médiation en vue de la résolution amiable du litige qui l’oppose au professionnel avec lequel il a souscrit un contrat de vente, ou de fourniture de services.

En tant qu'autoentrepreneure, je suis attachée au dialogue et à la résolution des litiges à l'amiable.

Si vous souhaitez faire appel à un médiateur de la consommation, le Centre de médiation de la consommation de conciliateurs de justice (CM2C) sera votre interlocuteur pour mettre à votre disposition un médiateur qui vous aidera à résoudre à l’amiable votre différend. CM2C est référencé par la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation.

Vous avez 3 façons de déposer votre dossier auprès du médiateur de la consommation CM2C :

  • En utilisant le service en ligne sur le site https://www.cm2c.net/ , vous remplissez le formulaire de votre demande, c’est la méthode la plus rapide.
  • Par mail, à : cm2c@cm2c.net
  • Par courrier, à l’adresse suivante : 14 rue Saint Jean 75017 Paris

Pour plus d’information concernant le recours aux services de CM2C, visitez le site web : https://www.cm2c.net/

La médiation de la consommation désigne un processus de règlement extrajudiciaire des litiges, par lequel un consommateur et un professionnel tentent de parvenir à un accord pour résoudre à l’amiable un litige qui les oppose, avec l’aide d’un tiers, le médiateur. A défaut d’accord amiable entre les parties, le médiateur leur propose une solution pour régler le litige.

Il s’agit donc d’une alternative à l’action judiciaire souvent longue et coûteuse. Le consommateur garde néanmoins la possibilité de saisir le juge si la médiation n’aboutit pas.

Conformément à l’article L612-2 du code de la consommation, « Un litige ne peut être examiné par le médiateur de la consommation lorsque :
1° Le consommateur ne justifie pas avoir tenté, au préalable, de résoudre son litige directement auprès du professionnel par une réclamation écrite selon les modalités prévues, le cas échéant, dans le contrat ;
2° La demande est manifestement infondée ou abusive ;
3° Le litige a été précédemment examiné ou est en cours d’examen par un autre médiateur ou par un tribunal ;
4° Le consommateur a introduit sa demande auprès du médiateur dans un délai supérieur à un an à compter de sa réclamation écrite auprès du professionnel ;
5° Le litige n’entre pas dans son champ de compétence.
Le consommateur est informé par le médiateur, dans un délai de trois semaines à compter de la réception de son dossier, du rejet de sa demande de médiation.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.